EspaceMontBlanc_couleur

L’Espace Mont-Blanc (EMB) se situe à cheval entre la Savoie et la Haute-Savoie en France, la Vallée d’Aoste en Italie et le Canton du Valais en Suisse. Territoire transfrontalier de notoriété internationale, il s’étend sur 220 000 ha et englobe 35 communes pour 100 000 habitants.

Une grande partie de l’Espace Mont-Blanc se trouve en altitude : presque 80% du territoire se situe au-dessus de 1’500 mètres.

L’occupation du sol est très différenciée, suivant que l’on passe des zones de fond de vallée aux sommets les plus élevés. L’homme occupe de façon permanente environ 20% de la surface de l’Espace Mont-Blanc pour l’habitat et pour ses activités agricoles, artisanales et touristiques.

Des surfaces importantes sont soumises aux mesures de protection prévues soit par les bases légales nationales, régionales, soit par les programmes européens de sauvegarde du milieu naturel. Les mesures de sauvegarde des milieux naturels et paysagers visent une stratégie d’ensemble pour la conservation de la biodiversité. Son patrimoine naturel et paysager fait de l’Espace Mont-Blanc un laboratoire où mettre au point des actions intégrant exigences de protection et de développement.

Les cols, lieux de passage, structurent le territoire traversé par quatre axes de communication routière : celui du Mont-Blanc, du Grand St-Bernard, du Petit St-Bernard et des Montets/Forclaz.

EMB-encadrement-regional

À l’origine, la structuration de ce territoire commence en 1988 lorsqu’un projet de parc international du Mont-Blanc est mis à l’étude sous l’impulsion des Ministères de l’environnement des trois pays de l’EMB. A partir des années 1990, le pilotage de ce territoire transfrontalier est repris par les collectivités locales et régionales des trois pays avec la création de la “Conférence transfrontalière Mont-Blanc” (CTMB) en 1991. Le projet s’inscrit ensuite dans une démarche de développement durable du massif.

Les partenaires, réunis aujourd’hui au sein de la “Conférence transfrontalière Espace Mont-Blanc”, souhaitent doter le territoire transfrontalier d’un statut juridique sous la forme d’un GECT.

Parmi ses objectifs, l’EMB soutient l’agriculture de montagne et les activités pastorales, développe une stratégie commune de sauvegarde de la nature et des paysages, encourage un tourisme intégré compatible avec la protection de l’environnement et contribue à limiter l’impact des transports et de leurs infrastructures sur l’environnement. L’Espace Mont-Blanc a réalisé de nombreuses actions concrètes, études et initiatives dans le domaine de la gestion du patrimoine naturel et culturel.

Actions

Montagne

Territoire d’une rare beauté et d’une exceptionnelle qualité naturelle et paysagère, l’Espace Mont- Blanc est caractérisé par la présence imposante des montagnes. Le défi est de chercher à concilier les incontournables exigences de protection avec celles d’un développement socio-économique respectueux des ressources et de l’identité montagnarde.

Pour ce qui est de la fréquentation de l’environnement de montagne, l’Espace Mont-Blanc s’investit dans une stratégie de réorientation du tourisme vers un tourisme durable, diversifié, respectueux du territoire et de ses composantes ». Aussi, les acteurs du territoire ont souhaité agir pour la qualité des paysages et leur reconnaissance par les populations locales et surtout améliorer la gestion des ressources environnementales.

Terroir

Depuis longtemps, les partenaires de l’Espace Mont Blanc ont fait le constat qu’ils possèdent un territoire riche à fort potentiel de valorisation, malgré ses particularités géographiques qui rendent difficile et contraignante son exploitation.

Dans l’objectif majeur d’assurer le développement durable des territoires et de créer des emplois pour freiner la dévitalisation des milieux ruraux, de nombreuses actions ont été réalisées dans chaque pays en faveurs des activités agricoles.

Différents projets ont permis de soutenir le maintien de l’agriculture et sa diversification, de rapprocher les producteurs des consommateurs, de valoriser les filières courtes, de faciliter les échanges de produits entre territoires à l’échelle de l’Espace Mont Blanc en favorisant une consommation locale et touristique.

Énergie et Transport

Les collectivités locales relèvent la difficulté de trouver des formules efficaces pour appliquer sur les territoires alpins les recommandations à l’égard de la diminution des gaz à effet de serre formulées au niveau national et international.

L’Espace Mont-Blanc a engagé la réalisation d’un programme d’actions concrètes dans le double objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter aux effets du réchauffement climatique.

Éducation

Apprendre le langage des montagnes, c’est apprendre à regarder plus loin, au-delà de l’image idyllique qui nous est proposée pour les Alpes, dépasser les stéréotypes, effacer les apparences et les simplifications.

La pression urbaine, l’accroissement d’un tourisme de masse, la déprise agricole, une urbanisation par la multiplication des infrastructures, menaces perturbent le rythme de vie des montagnes. Si conquérir le toit de l’Europe est un objectif prestigieux, le gérer et y vivre au quotidien est un enjeu encore plus ambitieux.

C’est donc dans une véritable perspective d’apprentissage du langage de la montagne et dans une politique de développement durable, que s’inscrivent les activités de sensibilisation proposées au sein de l’Espace Mont-Blanc.

TourScience Tourisme scientifique autour du Mont-Blanc
Deux partenaires scientifiques, le CREA – Centre de recherche de l’environnement en altitude – Mont-Blanc et l’ARPA – Agence régionale pour la protection de l’environnement – de la Vallée d’Aoste, avec une commune touristique valdôtaine, Torgnon, se sont engagés dans le projet TourScience.
La recherche en écologie peut-elle faire l’objet d’un éco-tourisme innovant et durable sur ces sites emblématiques ? TourScience propose de mettre en place les éléments pour y répondre : développement d’une offre touristique initiale, formation d’accompagnateurs en montagne, production de contenus scientifiques adaptés à divers publics, infrastructures de terrain, etc.
D’une durée de 18 mois, dans le cadre du programme Interreg Alcotra, il mobilise divers acteurs du territoire afin d’assurer la durabilité des produits conçus et leur reproductibilité sur différents espaces alpins.

Séjours pédagogiques transfrontaliers autour du Mont-Blanc :
Les séjours pédagogiques transfrontaliers autour du Mont-Blanc offrent aux jeunes des trois pays la possibilité de découvrir le Tour du Mont-Blanc accompagnés par des professionnels de la montagne.

La Casermetta Espace Mont-Blanc :
La Casermetta Espace Mont-Blanc au Col de la Seigne, dans la haute Val Veny de Courmayeur sur le parcours du Tour du Mont-Blanc, a été inaugurée le 15 septembre 2007 et elle représente depuis lors un haut lieu transfrontalier d’éducation à l’environnement, de recherche et d’études.
Garnison militaire pendant la Seconde Guerre mondiale, la Casermetta est maintenant propriété de la Région autonome Vallée d’Aoste. Grâce à un financement européen alloué dans le cadre du Programme Alcotra France-Italie, elle a fait l’objet d’une requalification entre l’an 2000 et 2006 qui a transformé ce qui était un lieu de conflit en l’espace de rencontre et de partage pouvant être aujourd’hui visité.
Gérée par la Fondation Montagna sûre, la structure est ouverte aux visiteurs de mi-juin à mi-septembre. Une équipe de professionnels italiens et français multilingues est toujours à disposition pour accompagner les randonneurs dans la visite des équipements d’information et propose des activités de sensibilisation à la protection du patrimoine environnemental de l’Espace Mont-Blanc.

Le Contrat éthique
Agir concrètement pour réduire l’impact des manifestations sur l’environnement
Par l’adhésion à la Charte Qualité Espace Mont-Blanc , les organisateurs de manifestations s’engagent à accompagner les participants à minimiser leur impact sur l’environnement tant au niveau local que global. La Charte établie les principes généraux auxquels ils doivent se référer pour la mise en place et le déroulement de leur manifestation en vue d’accéder au label qualité Espace Mont-Blanc.
Elle s’appuie sur trois axes :

• La prise en compte du site et du territoire ;
• La minimisation des nuisances ;
• La réduction du gaspillage de matière et d’énergie par la recherche de solutions alternatives.

« The North Face® Ultra Trail du Mont-Blanc® », grâce à la mise en place d’actions concrètes (disqualification d’un concurrent en cas de pollution de sites de sa part, utilisation de transports collectifs pour suivre la course, limitation du nombre des coureurs, obligation de rester sur les sentiers balisés, mise en place de poubelles avec tri sélectif, utilisation de produits biodégradables, sacs à déchets offerts, etc.) s’est vu attribué ce label de qualité.

Les Rencontres Alpines
Afin de communiquer et de créer des animations, les Rencontres Alpines, organisées à Sallanches et à Courmayeur, proposent des conférences et projections selon une thématique choisie.

Nature et patrimoine
La revue a vu le jour en 1973, sous le titre de “Arve Nature” puis a évolué en “Arve Léman Savoie Nature” en 1976. En 2007, l’association est dissoute et c’est à présent le Centre de la Nature Montagnarde qui coordonne la publication. En 2000 la revue prend un nouveau souffle avec une édition entièrement en quadrichromie et un financement de l’édition par le Conseil Général de la Haute-Savoie. Sa finalité est la connaissance des richesses naturelles et patrimoniales des Savoie pour sensibiliser les habitants aux valeurs de ces territoires.

Avenir : Une stratégie commune pour valoriser le territoire

Portée par l’exigence commune de préserver et de valoriser le patrimoine, la Stratégie d’Avenir du Massif du Mont-Blanc constitue un projet de planification territoriale novateur amené à être l’outil stratégique majeur de mise en cohérence des politiques publiques des territoires autour du Mont-Blanc, s’appuyant sur la nouvelle programmation des fonds européens pour la période 2014-2020.

Parallèlement, la Conférence Transfrontalière Mont-Blanc a initié un processus visant la constitution d’un Groupement européen de coopération territoriale (GECT), outil juridique permettant de donner à l’Espace Mont-Blanc un statut de véritable collectivité transfrontalière assurant au territoire une meilleure visibilité et une plus grande reconnaissance des trois niveaux nationaux et international.

Espace Mont-Blanc - Secrétariat général
101 Place du Triangle de l'amitié
74400 Chamonix-Mont-Blanc
E-mail : info@espace-mont-blanc.com
Site internet : www.espace-mont-blanc.com